Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Stratégie de l’entrepôt: 5 Victoires rapides pour gagner du temps & Argent dans vos opérations de commerce électronique

L’entrepôt est la pierre angulaire de toute entreprise de commerce électronique.

Si il ne fonctionne pas en douceur, vos clients sont laissés en attente. Ou pour le pire – Accueil mêlé ou ordres totalement incorrects.

De MetaPack 2015 État de la notification d’échec de Ecommerce réclamés 66% des acheteurs ont acheté marchandises chez un détaillant de préférence à une autre, parce que les services de livraison proposés étaient plus attrayants. Et 96% les acheteurs mêmes dit qu'une expérience positive livraison encouragerais boutique avec un détaillant à nouveau.

Signifiant qu’il n’est pas grave comment bon vos tactiques de marketing et de la conversion sont. Si vous ne pouvez pas honorer des commandes ponctuellement et en une seule pièce alors vous êtes destiné à l’échec.

C’est pourquoi avoir une stratégie solide entrepôt en place est impératif.

Donc dans ce post, nous passons par cinq victoires rapides pour prendre le contrôle de votre gestion d’entrepôt et économiser temps et argent pour votre ecommerce toute opération.

Stratégie de l’entrepôt #1: Il organiser de façon optimale

Obtenir votre entrepôt exécute efficacement toutes les mises en chantier en s’assurant il est organisé de la meilleure manière possible pour votre entreprise.

Recherche, sur que nous avons fait 20 Détaillants de Veeqo a conclu que:

  • 60% des ventes sont générées à partir juste 20% de leurs produits.
  • Et un énorme 60% du temps des vendangeurs est passé simple promenade autour de l’entrepôt.

Ce qui signifie qu’il est une énorme quantité de temps à être sauvés en indiquant que 20% des produits dans votre entreprise et réorganisation de plus près le Bureau de l’emballage que possible.

Il peut être utile d’utiliser le gestion des stocks technique d’analyse ABC ici.

Il suffit de diviser toutes les stock disponible dans trois groupes – A, B et C:

A les instruments: Sont de grande valeur avec la faible fréquence de vente.

B Eléments: Ont une valeur modérée avec une fréquence de vente modérée.

C les éléments: Sont de faible valeur avec haute fréquence de vente.

Vous pouvez alors vous assurer « C Articles » stockés plus proche vers le Bureau de l’emballage, alors que « Un éléments » sera plus éloigné.. Comme ça:

Stratégie de l’entrepôt #2: Utiliser l’étiquetage optimales

Un autre élément clé d’une stratégie solide entrepôt est de s’assurer tout est clairement étiqueté. Et que cet étiquetage peut être facilement et rapidement compris par votre équipe.

Cela signifie habituellement allant d’une simple solution alphanumérique.

Si votre entrepôt pourrait obtenir décomposé en différentes lignes, étagères et bin emplacements. Avec chacun d’eux compte tenu de sa propre identité alphanumérique, Comme ça:

Donner chaque SKU son propre emplacement bin rend tellement plus facile et plus rapide pour les cueilleurs.

Cela signifie qu’ils savent exactement où aller pour chaque point et n’avez pas besoin de chercher autour pour trouver la variation correcte – une énorme cause d’erreur humaine dans le processus de cueillette.

You may need to take your labelling another level deep for larger warehouses. Dividing everything up into sections and areas could work:

Stratégie de l’entrepôt #3: Use the right picking method

Picking is a warehouse activity that takes up huge amounts of effort and time.

En fait, the research we did on 20 Veeqo retailers also revealed that a huge 70% of labour time when processing orders was taken up solely by picking.

So getting this part of your warehouse strategy perfect could have huge benefits for overall efficiencynot to mention order accuracy.

Most retailers would benefit from choosing one of the following picking methods to manage orders:

  • Single. Where you’d pick each order in full before moving onto the next one.
  • Batch. Where you’d assign pickers a batch of orders to pick in one go before returning them all to the packing desk.
  • Zone. Where each order gets passed through various warehouse zones to have its items picked by the pickers in each zone.
  • Wave. Similar to zone, but where all zones are picked at the same time and brought to a central packer for consolidation.

Each method has its own strengths and drawbacks, depending on the size of your operation. Here’s a handy slideshow going through each one:

 

Stratégie de l’entrepôt #4: Get your box sizes right

It’s becoming commonplace nowadays for shipping companies to incorporate package dimensions into their pricingas opposed to just weight alone.

The bigger a package is in physical size, le more expensive your quote will be:

So using a box size that’s bigger than an order requires could be increasing your shipping costs unnecessarily. Plus, you’ll be using up more internal packaging material trying to pad it out and stop the items moving around during transit.

But there’s also another side to this coin:

Having a huge range of box sizes available simply to minimise shipping costs is a great way to overwhelm and confuse packers.

Bien sûr, the perfect number is dependent on your individual business needs. But most retailers find that 3-5 box size options strikes a good balance between shipping costs and packer productivity.

Stratégie de l’entrepôt #5: Always measure performance

Having reliable data to track your performance is essential to be able to improve in any area.

And when it comes to the warehouse, this generally comes down to knowing how quickly you process orders and how accurately these orders are fulfilled.

Here are two specific KPIs that are worth keeping track of for this:

Picking accuracy

Picking accuracy requires you to first segment all your return orders into the reason for each return. This means you can see how many orders were returned due to an inaccurate item.

En d’autres termes, orders that had either a wrong or missing item from it.

From here, it’s pretty simple to put a solid figure on picking accuracy. Just use the total number of orders in a period along with inaccurate item returns in the following equation:

Order lead time

Order lead time is simply the average time it takes for a customer to receive their order once it’s been placed.

Meaning this is basically measuring how quickly your warehouse operates when it comes to fulfilling orders.

Having a piece of software that records timestamps of exactly when an order was received and shipped is typically the best way to track this. This will then be able to give you an average order processing time based on every order shipped.

These five points should give you a much clearer idea on building a solid warehouse strategy for your ecommerce operation.

Get these aspects right and you’ll soon be on your way to a warehouse that runs like clockwork – and being able to fulfil customer orders quicker and more accurately than ever before.